jeudi, avril 10, 2008

09 Avril 1938 et la réponse du régime aux émeutes





Il n'y a rien à commenter, toute l'absurdité de notre situation politique et sociale est écrite là dans cette liste de mots savamment choisit pour refléter la seule ligne d'information qu'ils connaissent et que nous méritons : De la propagande . Nous vivons dans le mensonge , dans l'aliénation et nous l'acceptons.


Réduction du délai d’aménagement des réservoirs pour les lavoirs du phosphate du Sud
Considération au Président Ben Ali pour le suivi constant des préoccupations des citoyens de Gafsa
• Adhésion à la politique judicieuse du Chef de l’Etat pour poursuivre son projet réformateur d’avant-garde
Suite à l’importante mesure décidée mardi par le Président Zine El Abidine Ben Ali portant réduction de 2011 à 2009 du délai de parachèvement des travaux d’aménagement des réservoirs pour un certain nombre de lavoirs du phosphate de Redayef, Oum Larayess, M’dhilla 1 et M’dhilla 2, les militants, les cadres du Rassemblement Constitutionnel Démocratique (RCD) et les représentants des composantes de la société civile dans ces délégations ont rendu un vibrant hommage au Président de la République pour cette décision visant à améliorer la situation environnementale dans le bassin minier.
Les signataires rendent, également, hommage au Chef de l’Etat pour son engagement résolu à garantir les attributs du développement durable dans le gouvernorat de Gafsa et à améliorer la qualité de la vie de ses habitants.
Dans des messages adressés au Chef de l’Etat par les structures du RCD et du tissu associatif, les signataires réaffirment l’adhésion des militants, des cadres et des habitants du gouvernorat de Gafsa aux orientations nationales et expriment leur considération au Président de la République pour le suivi constant des préoccupations des citoyens. Ils y réitèrent leur attachement à la politique judicieuse du Chef de l’Etat pour poursuivre
...


Hier nous commémorions les manifestations sanglantes du 09 Avril 1938 qui ont declenché les mouvements de révolte du peuple tunisien contre l'occupant Français . Du Nord au Sud des villes aux campagnes les plus reculées le peuple tunisien se battait ...60 ans plus tard le bassin minier de Gafsa revit des événements comparables.
Petit clin d'oeilde l'Histoire ou plutôt une gifle lancée à notre mémoire collective qui nous murmure : Pauvres cons aprés 60 ans vous n'avez rien compris du combat pour la liberté de notre Patrie !!!




1 commentaire:

Mouhad El Brel a dit...

Franchement, Azziz, que veux tu que l’on écrive d’autre sous le contrôle d’un régime aussi corrompu ?
Je crois même que tu trompes de combat en mettant en parallèle les événements provoqués jadis par l’administration coloniale française et ceux d’aujourd’hui :
La corruption, la vérité travestie, le dépeçage de la nation, le clientélisme, le népotisme (eh quel népotisme !) n’étaient pas du temps de l’occupation les seules règles en vigueur comme elles le sont devenues de nos jours.
Les français n’avaient pas la sottise de scier les branches des arbres leur procurant une ombre salutaire, leurs déviances étaient bien différentes : iniquité, mépris, spoliations foncières, injustice sociales, Néanmoins comme tous leurs prédécesseurs, ils nous auront légués qqchose de positif , outre de maigres infrastructures (juste retour), un peu de leur culture (devrions nous, toi et moi, passer à une autre langue que cela resterait encore vrai), d’ailleurs beaucoup d’entre nous en tirent encore un grand bénéfice (j’en connais certain qui ne s’en porte pas trop mal dans la Belle Province de même qu’en Helvétie ….)
En revanche, je ne crois pas que le régime actuel, et plus précisément son entourage, puisse léguer mieux que des poux et des ruines,
Alors, de grâce, Azziz cesse de refaire un procès à des faits prescrits, et qui ne peuvent te concerner que très peu du fait de ton jeune âge, ou alors va demander des comptes à Rome pour avoir démoli et assassiné Carthage !
Je ne voudrais pas non plus que tu nous fasse le coup du dépit amoureux vis-à-vis d’une civilisation faite d’ombres et de lumières,,,,comme la nôtre, ça ne te ressemble pas.

J’ai écrit : « Le drapeau de l’O, N, U, ne comporte que deux rameaux d’oliviers. On peut espérer que le sol de la Tunisie, qui en compte des millions, aura ainsi la garantie qui convienne d’une paix durable, et que l’or qui s’en écoulera irriguera son avenir » ,
-oui ,je sais ,c’est naïf comme un amour de vingt ans-
….La paix dont je parle et celle que l’on fait non seulement avec les autres, mais aussi avec soi même , et si tu n’es pas d’accord pour faire régner cette paix, ainsi que tu en as le droit, empoigne donc tes armes sans délais car il y a beaucoup de boulot à faire .
Tu pourras compter sur mon amicale bienveillance.
Mais s’il te plaît ne tire plus sur l'ambulance.