dimanche, février 10, 2008

UMA, nouvel appel de la Tunisie



Alors que nous commémorons le 50 éme anniversaire tragiques événements de Sakiet Sidi Youssef , ce communiqué de la présidence était prévisible.Mais qu'en est -il des relations entre les pays de l'UMA ?

Simple tant et aussi longtemps quele conflit du Sahara Occidental ne sera pas réglé , les relations algéro-marocaine seront au point mort .

Cette guerre d'intérêt auquel nous Tunisiens ne comprenons pas grand chose enflamme es relations entre les deux plus gros géants de l'UMA..Il faut également avouer que les deux peuples ne sont pas les plus gros amis du monde . Étrange quand on sait que leur héritage culturel commun es bien plus profond que ce que nous pourrions rêver, nous Tunisiens...

Si nous tenons tellement à cette Union Maghrébine Arabe cest parce que notre poids culturel , politique est une goutte d'eau face à la marée moyen-orientale !

Il faut aussi mentionner que les potentiels d'investissements sont immenses et que les atouts de la Tunisie , soit le niveau de nos diplômés et nos acquis pourraient trouver une débouchées tellement les besoins sont criants chez nos amis algériens surtout .

Imaginez ce que cette union aurait comme effet sur nos région du Nord-Oust qui accusent déjà un retard face à la Tunisie côtière .. La création d'un espace commun réglementerait de façon significative les échanges entre la Tunisie et l'Algérie et permettre ainsi aux entreprises tunisiennes de pouvoir conquérir une partie de cet immense marché algérien ..

L'enjeu est énorme pour notre petit pays et j'espère de tout cœur avec un brin de naîveté qu'un jour nous adoptions un parlement maghrébins, une monnaie unique , un espace commun ou nous serions tous finalement maghrébins comme l'étaient nos ancêtres à tous à différents degré les berbères ...

1 commentaire:

laabidi a dit...

Quel gachis! quelle perte du temps irrécupérable pour des générations dans le Maghreb! La haine instinctive et primitive, l'incompréhension et le faux amour propre des dirigeants politiques en Algérie et au Maroc détruisent un avenir commun plein d'espoir pour tous les peuples du Grand Maghreb. Malheureusement, les gens dans ces pays n'ont pas le droit de rêver de grands projets politiques comme c'est le cas de l'Europe d'aujourd'hui. Le Maghreb d'aujourd'hui est un train sans locomotive comme la France et l'Allemagne l'étaient pour le projet Européen. L'absence d'un projet politique pour le Maghreb auquel adhèrent les classes politiques et les peuples et pris en charge par une élite intellectuelle dans les différents pays du Maghreb est à l'origine du faible poids politique de cette région au niveau des instances internationales (Ces pays brillent par leur absence à l'échelle internationale et très peu écoutés à l'échelle africaine et même arabe!.Alors Quel gachis!