mercredi, février 21, 2007

Association “Chems”: Pour que la schizophrénie ne soit plus un tabou.


La schizophrénie touche en moyenne une personne sur 100. Ca veut dire que le nombre de personnes atteintes en Tunisie frôlent les 100 000. Pourtant cette maladie continue d’être totalement tabou et du domaine de la sorcellerie et du paranormal. Surtout en milieu rural.

L’association Chems qui vient juste de fêter sa première année d’existence se veut être une association qui vient non seulement en aide aux malades mais aussi à leurs familles tout en créant un système de réseautage entre les médecins, les assistants sociaux, des amis de malades et même d’anciens schizophrènes guéris et faire face aux croyances primitives ..

On peut en guérir si le diagnostic est pose rapidement avec une prise en charge adéquate.

En cas de psychose maniaco-dépressive, de schizophrénie ou de troubles schizo-affectifs se situant à la frontière, les familles sont souvent dans un brouillard total. On se refuse à évoquer la maladie, préférant invoquer le «mauvais œil», Satan ou les «mauvaises fréquentations», ce qui donne libre cours à l’évolution du délire du malade, de sa mégalomanie ou de sa paranoïa, parmi mille et un troubles psychiques qui ne cesseront de s’aggraver en l’absence d’une sérieuse prise en charge médicale.

L’association souhaite aussi affirmer les droits de ces patients au logement, au travail, à la vie, au sourire. Et le droit de guérir, grâce à une bonne prise en charge et à un accès aisé aux meilleurs traitements. Car c’est incontestablement la maladie la plus chère, avec des médicaments coûteux mais surtout des coûts indirects bien plus lourds, comme l’incapacité de travailler et l’exclusion de la vie active.

L’association se bat aussi pour la mise en place d’un système de prise en charge adéquat vu le quasi absence de support dans les institutions psychiatriques.
Cette maladie insidieuse frappe les membres de toute la famille à divers degré. Premièrement le malade mais aussi ces proches les parents qui ne comprennent pas et qui ses sentent coupables, coupables de ne pas avoir élevé un enfant dit normal, les frères et les sœurs qui subissent les crises du malade comme ce fut le cas dans ma famille…je ne veux pas rentrer dans ces détails qui sont les plus sombres de ma vie mais je peux vous assurer que cette maladie tel un cancer détruit tout dans son passage. Plus rien n’est pareil, la famille a un autre sens la maison a un autre sens la parente se retrouve entache et l’ombre de cette maladie qui plane sur vous est indescriptible. Parce que si elle frappe votre frère elle peut vous frapper en tout temps, vous, votre mère, vos enfants.
Je ne le souhaite à personne mais la première cure à ce fléau qu’est le tabou de la maladie psychiatrique en Tunisie est simple : l’information pour combattre les préjugés.

Bon anniversaire « Chems » !

5 commentaires:

psynaj a dit...

très bonne initiative

Aziz a dit...

Merci ... comme je l'ai deja mentionne la premier pas vers la guerison : en parler .

Anonyme a dit...

trés bon article je souffre déja et j'ai un soutien familiale et un prise en charge alors parlons pour guerisser.

SB a dit...

Bonjour Aziz,
pourriez vous me donner un contact dans l'association, un numéro de tél par exemple , le nom du président etc...
ou bien votre adresse mail comme ca je peux vous spécifier exactement mon besoin

merci

Anonyme a dit...

Bonjour, svp donnez moi l'adresse et le num de telephonne de l'association Chems.
Merci