dimanche, juillet 08, 2007

L'infidelité de la fidelité

Que reste -t-il de la fidélité aujourd'hui? Et d'ailleurs qu'est-ce que cela peut bien signifier?

J'ai ma petite idée là-dessus... Comme chacun d'entre nous il m'est arrivé de me poser The Question.Pour la plupart des gens je dirais la fidélité se résume à jouer l'autruche .Du moins c'est ce qu'ils veulent se donner comme perception de la fidélité... Il est évident que cela n'a aucune logique parce que nous sommes humains et par définition nous ressentons du désir et il n'y aucune probabilité que l'on soit seulement attiré par une seule personne sur la planète et que cette personne (comble du bonheur) se trouve être notre douce moitié...


Il est tout aussi évident que nous avons deux instincts qui rentre en ligne de jeu: La passion physique soit notre sexualité et notre passion amoureuse , nos sentiments. Le but étant de trouver la personne qui puisse combiner ses deux éléments. On appelle ça la compatibilité, le jack pot ou l'âme sœur. La fidélité est donc un choix. Un choix éclairé. Nous choisissons par amour et par ce qu'on appelle le bon sens, d’être fidèle à son partenaire.


Mais cela ne nous empêche pas de trouver une autre personne attirante physiquement parlant.. On vit dans un monde hypersexuée où le culte du corps et la sexualité sont devenues banales .L’accès à la pornographie par exemple est à un click de souris. Le cauchemar et la hantise des couples. Jumelées à une pincée de paranoïa et de jalousie et vous avez la recette de la rupture...La solution est ce que l'on appelle la communication, une communication franche et sans tabou. Parce que la compétition comme dans ce nouveau système économique du libéralisme sauvage se retrouve sur le marché des célibataires.


Et la compétition fait rage. Croyez-moi quand je vous dis que le marché le plus sauvage est de loin le marché gay...Des célibataires endurcis en rapaces expérimentés rôdent à la recherche de leur prochaine proies nocturnes où matinales si on sort dans un afterhour... Mais dans tout ce beau monde il ya une nouvelle espèce qui est apparue : les échangistes ou plutôt les couples se disant "open"...On se retrouve donc avec deux rapaces non pas seules mais complices... Cela m'amène à me poser la question de ce que nous pensons être la fidélité.


Un exemple tout simple peut facilement ébranler cette vision que nous avons de la fidélité. Le désir sexuel comme notre existence ou plus poétiquement une flamme, s'éteint à petit feu...Alors on essaie toujours de la raviver, en soufflant dessus, en arrêtant les clopes pour éviter les cancers ou en créant des contextes propices à une belle retrouvailles à deux... Ceci étant dit la banalisation du porno comme étant une pratique tolérable disons dans un couple change complètement la donne. Vu que le désir ne peut se limiter à une seule personne est que fermer les yeux n’est-ce pas une sorte de frustration quand le but ultime est l'épanouissement personnel à tout les niveaux ?


Et si ce désir où ce voyeurisme disons se reflète sur un support vidéo ou sur des pixels est-ce nous n’avons-nous pas franchi la barrière de ce que nous consentons ? Si nous nous permettons d'avoir une sexualité parallèle à celle de notre couple n’est ce pas de l'infidélité par procuration ? Il reste la fidélité amoureuse celle qui en fait essaie de trouver un équilibre entre nos désirs physiques et sentimentaux.


La sexualité ne peut se limiter à une seule dimension c'est clair, Nous sommes uniques en tant qu'individus mais notre sexualité L’est tout autant Si c’est le cas il n'y a plus aucune raison logique qui bannirait des relations sexuelles avec d’autres personnes que notre partenaire puisque cela n'est que physique. La fidélité serait donc amoureuse, sentimentale. Certes nous faisons partie du règne animal nous ne somme qu’une espèce dotée d'une intelligence unique et d'une conscience.

Nous sommes donc dicter par deux visions, deux instincts, nos instincts primaires je dirais ces instincts où l'on ne réfléchit plus où l'animal prend le dessus sur l'homme et ceux de notre rang d'être Humain réfléchi et qui nous permettent de visualiser les conséquences de nos actes avant de les poser.


L’infidélité de notre fidélité : encore une autre question existentielle que nous devrions tous rajouter à notre liste et que je n’.ai pas encore résolu...

4 commentaires:

Kenza a dit...

Mon chère Aziz, Je me suis déjà posé pas mal de questions similaires et je ne sais même pas encore si ma reflexion sur ce sujet est complète ou définitive mais bon je te dit ce que j'en pense au jour d'aujourd'hui

personnellement je pense que la fidélité (pour moi) est d'abord une fidélité physique, ensuite sentimentale (paradoxale tu vas me dire mais bon je vais continuer à m'expliquer et puis c'est une opinion qui n'engage que moi)

comme tu le dit si bien, il est tout a fait normal de se sentir attiré (sexuellement et même des fois émotionnellement) vers une autres personne que notre douce moitié, trouver un autre mec beau, sexy, fantasmer sur lui, le trouver charmant, trouver du plaisir à lui parler etc etc... sont des choses qui arrivent et qui peuvent arriver... sommes nous pour autant infidèles, avons nous vraiment un contrôle sur cettes sympathie ressentie, cette attirance... peut être pas

l'infidélité pour moi commence quand il s'agit de choses sur lesquels nous avons un contrôle, passer à l'acte physique par exemple, mentir pour voir l'autre, cacher des choses, blesser son partenaire par des actions comme tel, c'est là où se trouve l'infidélité

en autant que l'amour porté à notre partenaire fait en sorte que nous faisons attention à ses sentiments, que nous faisons tout pour ne pas le blesser, que nous nous retenons de faire des choses qui pourraient le rendre malheureux... pour moi l'infidélité n'est pas atteinte...

mais comme je l'ai dit, c'est juste ma conception des choses :)

Roumi a dit...

Ah l'infidélité... l'infidélité en amour... l'infidélité dans les conversations (par internet :p)... tout un programme...
Quelques réflexions d'abord...
La fidélité est avant tout une norme...
- une norme légale, notamment lorsqu'elle est invoquée dans le cadre de l'engagement du mariage ;
- une norme religieuse : tirer un coup uniquement avec sa régulière et sans prendre trop de plaisir car ça pourrait être suspect ! :p ;
- une norme sociale : le modèle social de base c'est papa-maman-les enfants... donc tout ce qui désolidarise ce modèle, en particulier l'infidélité, est condamnable ;

Ensuite on peut dire que la fidélité n'est pas une chose purement naturelle. Certains animaux sont évidemment fidèles mais pas tous... donc on ne peut parler d'une chose purement naturelle. On a d'ailleurs remarqué chez certains oiseaux où la fidélité est connue des cas d'adultères... les tests adn sur les rejetons du couple montraient que madame oiseau avait connu un ou plusieurs autres partenaires.

Les animaux pratiquant la fidélité n'ont ni loi, ni religion, ni moyens de coercition sociale, ce qui signifie que l'humain a vraiment dû trouver par lui même des moyens pour imposer une pratique qui n'avait dans ce cas rien de naturel chez lui. Il n'y a qu'à voir si nos cousins les singes sont monogames.

Autrement dit, comme pour beaucoup de choses, que ce soit la norme de la fidélité, celle de l'hétérosexualité ou encore le découpage entre amour et amitié, tout cela est artificiel, né de concepts humains. On peut en penser ce que l'on veut mais cela implique que ces normes ne recouvrent pas forcément la réalité... qu'elles peuvent rendre et qu'elles rendent de fait malheureux ceux qui se sentent en dehors de ces normes qui n'ont rien en fait d'évidente.

Pour en rester à la fidélité, elle est effectivement de plus en plus remise en cause par divers facteurs. Outre ceux que tu as signalé, il faudrait signaler l'allongement de la vie et de la durée potentielle des unions conjugales qui multiplie les risques d'infidélité et menace d'autant plus le couple des risques de l'usure du quotidien et autres choses bien connues du même genre.

La fidélité a-t-elle un sens alors ? Pas sûr... et elle a effectivement le sens que chacun lui donne... autrement dit, ce devrait être un des premiers sujets à aborder en couple... et trouver quelqu'un qui partage plus ou moins la même vision dans ce domaine est primordial pour l'avenir d'une relation conjugale.

tonton jacob a dit...

Dans l'infidélité la chose la plus importante c'est le premier pas... lorsque l'on met son doigt dans la confiture, il est rare qu'on ne le laiche pas dans un second temps... mais l'infidlité physique est elle vraiment infidelité? tromper quelqu'un, ce ne serait pas de ne plus aimer la personne avec laquelle on partage tout et lui faire croire qu'on l'aime encore? à coté de ça toutes les verités sont elles bonne à dire? entre mensonge et mensonge par omission et verité crue, que choisir? doit on choisir ce qui nous rend malheureux ou ce qui rend l'autre heureux? quoi qu'il en soit le propre de l'amour ne serait ce pas de pardonner?

Antar a dit...

Merci à tous de m'avoir donné votre vais sur le sujet