vendredi, novembre 23, 2007

Cri du coeur d'une fille orpheline depuis le 13 Octobre 2007.

Nous avons certainement tous lu ce cri du cœur. Elle a perdu son papa, d’autres ont perdu un ami, un frère, un oncle.Une vie emportée par l’incompétence et surtout l’indifférence des institutions en place.une vie parmi des dizaines d’autres emportées 13 Octobre 2007 .Des histoires toutes différentes troublantes choquantes. Tristesse, chagrin, colère.
Les responsables ? C’est dur de l’accepter mais nous le sommes tous dans une moindre mesure. Responsables de laisser notre destin et notre pays aux mains d’un système qui a d’autres priorités.

Ils s’en lavent les mains bien- sûr, et ces morts ces vies détruites, ces familles touchées n’auront certainement jamais, la justice qu’ils méritent.Celle qui permet d’apaiser cette vengeance destructrice, de faire le deuil en sachant que les responsables seront punis.

Nous n’avons pas cette chance en Tunisie. Et ça m’enrage, ça me blesse au plus profond de moi parce que même si je n’étais pas affecté par cette catastrophe, je ne peux m’empêcher de penser que cela aurait pu arriver à mes parents, à mon frère, à mes amis.Bien-sûr les catastrophes sont imprévisibles mais dans un État de Droit, toutes les dispositions sont prises pour éviter ce genre de drame,

Et nous avons en place tous les éléments pour faire valoir cet état de Droit !!A toutes les familles touchées, de proche ou de loin par cette catastrophe j’aimerais une fois de lus vous offrir mes sympathies dans ces moments douloureux.

Entre-temps ces victimes ne doivent pas être oubliées et s’ajoute malheureusement à la longue liste des victimes que l’on doit attribuer de loin ou de proche au ‘gouvernement’ en place.

1 commentaire:

Massir a dit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blogue.