mardi, octobre 16, 2007

Inondations du 13 octobre 2007 : A qui la faute ?

Photo prise en 2003



Voici le temps des questions : Plusieurs journaux tel que le Temps hier ont pointé du doigt certaines lacunes tant au niveau des secours mais surtout le manque ou la quasi inexistence de coordination entre les différents corps de secouristes..

De l’autre côté le torchon qui ose s’appeler La Presse continuait hier à remercier et à glorifier les efforts et le professionnalisme des secours. qui ont permis de sauver plusieurs vies !


Voila que comme d’habitude un Conseil a été spécialement dédié aux mesures à prendre pour éviter ce type de catastrophe. Mais essayons de chercher plus loin et de se creuser un petit les méninges.

" Des témoins oculaires racontent que la pluie torrentielle qui s’abattait sur cette région, obligea les automobilistes venant de Mnihla ou se dirigeant vers Borj Touil, de s’arrêter sur place en attendant l’accalmie, mais ils furent surpris par la montée des eaux provoquées par les crues des oueds avoisinants.

En un laps de temps, la RN8 était noyée sous les eaux dont le niveau ne cessa de monter au point d’emporter les voitures avec leurs occupants.
Certains parmi ces automobilistes ont pu quitter à temps leurs voitures pour s’agripper à des poteaux ou des troncs d’arbres, tandis que plusieurs autres ont été traînés avec leurs véhicules, depuis la région avoisinante jusqu’au supermarché Géant, pour échouer du côté de Sidi Thabet, percutant au passage de plein fouet des arbres et des poteaux électriques.

Certains avaient péri noyés dans leurs voitures alors que d’autres restent encore introuvables malgré les efforts diligentés par les agents de la Protection civile à les retrouver . " * (Le Temps)

Pour ceux qui connaissent le secteur de Sidi-Thabet et Seballat Ben Ammeur sur la route vers Bizerte le drame de Samedi était prévisible.

Primo : le type de sol dans ce secteur est argileux et extrêmement friable: ca ressemble à la Falaise de Sidi-Bou , une etrre argileuses et rouge.

Inondée d’eau , le sol se transforme littéralement en coulée de boue très dense.

Maintenant, pourquoi ? La déforestation et surtout les chantiers construits sans permis sont la principale cause de cette érosion de la terre et donc de ces glissements de terrains .

Mais aussi les habitations sauvages aux alentours de tous ces quartiers défavorisés sans aucun système d’évacuation adéquat.



Il faudrait aussi pointer du doigt le bureau d’étude qui a décidé de passer le tronçon de l’autoroute et le Ministère du Transport qui a gardé cette partie de la route praticable connaissant les risques encourus en cas de fortes pluies. Ce qui n’est pas rare en Tunisie.

Toutes ses lacunes démontrent le peu de vision d’une administration sclérosée et qui a d’autres priorités que le bien-être et la sécurité de ses citoyens.
La prochaine question qui nous vient tous à l’esprit : Maintenant que vont-ils faire ?

La surpopulation et surtout la mauvaise gestion des secteurs bâtis posent d’autres problèmes qui eux peuvent être bien plus dramatiques.
En cas de séisme d’intensité moyenne disons 5.5 ou 6 sur l’échelle de Richter, les victimes se compteraient par milliers…

Il est évident qu’une commission doit se pencher sur ces risques et essayer d’éviter une catastrophe qui serait bien plus dramatique que celle, insupportable, du 13 Octobre.

4 commentaires:

Shams a dit...

Une gestion en ruine.. des infrastructures construites n'importe comment... Un systeme d'evacuation quasi inexistant ou trés mal construit...des lacunes évidentes.
Rabi yostol

Azwaw soumendil awragh أزواو سومنديل آوراغ a dit...

pendant des années beaucoup de responsables n'ont pensé qu'a se mettre plein les poches pour couvrir et parfois participer à des speculations immobilières qui se sont faites au dépend du potager du grand tunis des fermes entières ont été démantelées( apres avoir été offertes à des soit disants militants) pour être loties dans les conditions les plus dangereuses en terme d'écoulement des eaux pluviales et parfois dans les lits de petits ruisseaux et celà a duré plus de 35 ans!! que de fortunes colossales se sont accumulées en quelques années...Il fallait bien qu'un jour dame nature reprenne ses droits et que les eaux se trouvent une voix de passage, le barrage de l'autoroute aidant l'ancienne route nle vers Bizerte est devenue un piège meurtrier...
bravo pour ton coup de gueule, je te propose de le faire publier dans Mémorial blog collectif contre l'oubli et de dénonciation des dérives que notre pays subit:
http://tn-memorial.blogspot.com
si tu es d'accord je t'envois le code d'acces. Merci

Antar a dit...

pas de problme Azwz ca me ferait plus que plaisir de contribuer ...

Azwaw soumendil awragh أزواو سومنديل آوراغ a dit...

voici ci aprés le code d'accés ppour publier ton post:
Pour participer à ce blog, consultez la page :
http://www.blogger.com/i.g?inviteID=8055590919402752857&blogID=7003373219862338629