vendredi, décembre 14, 2007

Pensées du Week-End : 300



301 éme post...ça passe vite !!!

Bon week-end à tous !!;-)

5 commentaires:

3amrouch a dit...

لازمك تشوف واحد متخصص بالطب النفسي والمشاكل الاجتماعية وتعمل زيارة عند واحد متخصص في المشاكل الجنسيه والاجتماعية فماش ما يتم تحديد اسباب المرض متاعك ويقع علاجك.
صدقني يا "عنتر" انت بحاجة الى مساعدة باش تخرج من ماساة الشذوذ
ربي يفرج عليك

Antar a dit...

Si el Em3amar ma7ajtich lai bit tbib lai bil etmakhwir emte3k ..Maw 9ollet elli el blog emte3i mé IYesslo7ech Chnya mella a7kkeyet ... Chnya mochkeeletek kennek a3lla essa7a el jensya emte3i et8ana baba cheeeyekh ou rabbi farrej a3liya mekkel a3m.. tabarkallah 8ani cheyekh metmen makhtoub wel bac fil mektoub ....

emma enti 7aja okhra 7asseb mai ef8emett donc sidi dezzzzzzzz el doua barra el3abb ebb3id ou keml etbe8wel a3la neffsek ou 3lla e7yettek...

i3ch ya bou rab ou tel8é ebrou7ek a8ayka lavenue milyana bil9nebel kifek ;-)

xoussef a dit...

le3gouba le 3001ème :)

Anonyme a dit...

Bonjour,

Anonyme a dit...

Dans la précédente publication de ma page web sur face book «développement en Tunisie» j’ai représenté la capitale (Tunis) par un cœur et les régions par les membres du corps en disant «le cœur ne peut pas se détacher de ses membres».

Si on représente notre cher pays par un corps humain où la capitale est le cœur, celui-ci rythme et cadence le développement économique, culturel et social en irriguant tous les membres du corps. Les connexions du cœur aux membres sont assurées par des canaux et des nerfs. Plus ces canaux sont des voies rapides et plus ces nerfs sont interconnectés, plus ses membres sont irrigués. On peut représenter ces canaux et ces nerfs par les routes, les autoroutes, les rails et les voies de communications (téléphone, internet, media etc.) Plus rapide sont ces voies d’interconnections (Trains à Grande Vitesse, autoroutes, internet à très haut débit etc.) mieux c’est. Je pense que vous avez déjà deviné ce que les membres représentent dans mon modèle ?

Oui vous avez raison, les membres sont les régions et la tête c’est le pouvoir public c’est à dire le gouvernement.

Si j’approfondie encore cette analogie, je représente les régions du sud et de l’ouest du pays par les pieds du corps alors que les régions du nord et de l’est sont représentes par les bras.

Il faut avoir des pieds forts pour soulever le corps et avancer, et il faut aussi en même temps avoir des bras agiles et adroits pour cueillir le fruit du travail. La tête coordonne et organise les mouvements de tous ses membres, l’un ne peut pas bien fonctionner sans l’autre, sans quoi le corps est handicapé

J’ai volontairement représenté la tête du corps par le gouvernement et les oppositions parce que je pense qu’il est temps de travailler main dans la main sans querelle politicienne pour l’intérêt général et le développement du pays, quels que soit le représentant du gouvernement de droite ou de gauche.

Il faut changer notre mode de pensée surtout dans cette période de crise ; penser globalement (mondialisation) produire et agir localement. Tirons profit des avantages comparatifs de chaque région (matière première, climat, force de travail et tissus social etc.). Chaque gouvernement doit coordonner toutes les forces de toutes les régions en assurant le bon fonctionnement et la régulation des démarches de développement régionaux d’où la croissance et le développement du pays. En plus de cette tache de coordination les pouvoirs publics doivent assurer l’interconnexion d’une part des régions entre elles et d’autre part entre les régions et la capitale (Tunis). Pendant cette période de crise mondiale, le pays doit investir massivement dans les grands travaux publics, dans les infrastructures en construisant davantage d’autoroutes, de lignes de train à grande vitesse (TGV), des câbles de télécommunications à très haut débit (fibres optiques souterraines).

Il ne suffit pas comme j’ai dis dans le paragraphe précédent « de penser global et d’agir localement », il faut agir simultanément sur l’espace et sur le temps, c'est-à-dire on ne doit pas penser que sur le court terme mais aussi sur le long terme.

Dans notre cas sur les grands investissements publics certes à court terme, la dette et le déficit budgétaire du pays augmenteront significativement, mais ses investissements s’atténueront voir absorberont le chômage. Avec une politique monétaire adéquate (baisse des taux d’intérêt) en stimulant en premier lieu les investissements associés à ces grands travaux, les deux effets combinés soutiendront d’une part la consommation d’où l’augmentation de la demande, et augmenteront l’attractivité du pays aux investisseurs tunisiens et étrangers. Cette demande en second lieu stimulera directement la production donc une sortie plus rapide et meilleure de cette crise mondiale.

Dans mon modèle, on agit simultanément sur l’offre et sur la demande pour stimuler et assurer le développement du pays.

Il ne faut pas laisser de coté une région ou une ville hors ce plan de développement du pays (éviter le canard boiteux)