mercredi, juin 06, 2007

Je me souviens

40 ans déjà que les événements du 5 Juin 1967 ont assombri l’histoire de notre pays.
A la lecture du post de Zyed , je me suis remémoré cette date ; et celle de la guerre de six jours.

Ce jour là, des tunisiens sont descendus dans la rue et ont décidé ,par vengeance de détruire les avoirs d’autres tunisiens.


Et c’est là que toute la tragédie humaine se joue. Cette faculté de se créer un ennemi commun et de reconstruire son appartenance. En quelques mois , 3000 ans d’histoire commune s’envolent en fumée


Ils sont Juifs, nous sommes Arabes. Nous ne sommes plus Tunisiens, la religion passe avant notre patrie. Nous sommes cousins de sang et parfois de la même lignée, nous parlons la même langue, avons combattons main dans la main pour la patrie nous partageons les mêmes traditions mais cela ne comptent plus.

Ce qui compte c’est que les arabes sont en guerre contres les israéliens et que ‘ nos juifs’ sont eux avec Israël.


Le discours de Bourguiba n’aura pas suffi, l’armée non plus, la plaie ne se cicatrisera plus et le sang coule encore, de 120.000 tounés, la Tunisie n’en compte plus que 2500.

la grande majorité de ces enfants de la Tunisie ne sont pas partis avec l’indépendance (pourquoi l’auront-ils fait ils sont Tunisiens !!) .Mais comment peut –on encore se sentir tunisiens après le pogrom de 1967?

La Tunisie a perdu une partie de ses enfants cette année là et avec eux une partie de son âme et de son histoire.

Du haut de mes 26 ans c,est une histoire que je n’ai pas connu, une histoire qui aurait pu devenir un symbole et une claque en pleine gueule à tous les extrémistes de ce monde.

Une lumière à ceux qui ont perdu espoir et un salut pour notre grande famille sémite .


16 commentaires:

tonton jacob a dit...

tres beau post mais juste un rectifictifactif : il ne s'agissait pas d'un pogrome! juste quelques demonstration d'humeur, il s'agissait pour les tunisiens musulmans de demontrer leur solidarité avec les autres pays arabe et les palestiniens...d'autre part, il ne reste plus en tunisie que 1400 juifs environ dont je fait parti... et la demarche que j'ai entrepris est assez rare c'est à dire revenir m'installer "CHEZ MOI"
avec un veritable projet de vie. et oeuvrer pour réhabiliter cette mémoire trois fois millénaire.
mais on aura j'espere l'occasion d'en reparler lors de ton passage à tunis!
merci de te soucier de ce patrimoine tunisien.

ahmed a dit...

tarlouse et pro-sioniste tu ne trouves pas que tu en fais trop.
et en plus les juifs tun tu n'en as jamais connu. tu dois etre originaire du kef ou de siliana.pourquoi parler de choses que l'on ignore

Antar a dit...

A Tonton Jacob. Il s,agit selon moi d,un progrom dans le sens propre du terme .Il n'y certes pas eu de victimes et cela grâce à l'arrivée de l'armée dans la Hara . Mais cela aurait pu dégenerer mais le message était fort . Aprés la décolonisation et le mouvement pan-arabe l'ennemie était tout à fait désigné : Les juifs. Et ne trouves-tu pas cela dérangeant que l'on dise encore Juifs Tunisiens??. Moi-m^me j'ai utilisé ce terme comme i moi je serais gay Tunisien wella mon ami noir Tunisien ..

Antar a dit...

Aya si Ahmed je vais te faire l'honneur non seulement de publier ton commentaire (des plus élogieux) mais aussi prendre la peine de répondre .

Je suis de bonne humeur aujourd'hui!!

Primo tu commences bien avec tes insultes dignes d'un analphabéte. Dans ton cervelet de perruches( quoique ça serait une insulte à mes deux perruches que de les comparer à toi) tu passes par les fameux raccourcis que sont les stéreotypes.

Pour toi Gay = tarlouze et défenseur des Droits Humains et des Israéliens en tant que peuple = un pro-sioniste.. Je suis ni l'un ni l'autre .

Je sais que tes synapses doivent ressembler à de la lave en fusion à la lecture de mon post tellement elles n'arrivent pas à concevoir cela mais ne t'en fais pas inspire pronfondément et ça va passer ...

Deuxio et ce dans le même ordre d'idée- concernant mes origines : que je sois Du Kef wella de Siliana ne change en rien ce que je peux penser .. tu dénigres une partie des Tunisiens en disant cela.

Pour ton infomation et c'est un scoop mon cher ami, je suis de Tunis plus précisément de La Marsa. Mes parents sont eux de Hammam-lif et de Bab-Saadoun. Pour les Juifs tunisiens j'en connais plusieurs . dont la famille Sebag toujours installé à la Goulette et dont un des fils tient toujours ce charmant petit appelleé les Jasmins. Tu es dejà allé ? et oui tu as donné ton cash à des sionistes mon ami !! et en plus y a pleins de tarlouzes qui vont là...aie là tu surchauffes et tu risques de t'exploser le crâne hein ;-)

Tant mieux ça fera un con de moins sur cette terre!

À bon entendeur ...

tonton jacob a dit...

- au risque de me repeter, j'ai un profond respect pour toi, ton intelligence et ton sens del'humour...il vaut mieux être une "tarlouz" respectée qu'un "refoullé aigri"...

sassou a dit...

Juste une chose: du pur a3ssal ta réponse à ce ahmed :D ça fait du bien le matin!

Antar a dit...

Merci Sassou je t'avoues que ca m'a fait du bien aussi ! Tu sais de se relacher comme ca dans une rage cerebrale aghhh de la pure joissance synaptique ...loool

Kanvan a dit...

Ce qui m'inquiète c'est que depuis 67 ça ne s'arrange pas. Les gens se referment de plus en plus dans leurs coquilles (qu'ils ont eux même réduits à sa plus simple (ou stupide) expression) et rejettent tous ce qui est en dehors. Et l'absence de contact avec des gens différents augmente ce délire paranoïaque. Pas mal de fois des personnes me parle du bon-vivre qu'il y avait entre les tunisiens indifféremment de leurs croyances, mais je manque rarement l'occasion de leur dire "C'est vous qui avait poussé les juifs à la sortie" ; ils acquiescent avec regrets...

tonton jacob a dit...

les juifs n'ont qu'a s'imposer et crier haut et fort qu'ils sont ici chez eux! et revenir s'ils le souhaitent vraiment!

Antar a dit...

Tu as un point tonton , Si ils le desiraient rellement ils suivraient la meme demarche que la tienne . Et c'est pour ca que le devoir de la memoire est une obligation parce que cette realite la n'existe plus . la deuxieme et troisieme generation est totalement desinterresse , surtout avec les mariages mixtes entre sepharades et ashkenazes ..

tonton jacob a dit...

tu connais la differance qu'il y a entre un mariage ashkenaze, un mariage sepharade et un mariage libéral? lors d'un mariage ashkenaze, la mariée est enceinte, lors d'un mariage sepharade c'est la mère de la mariée qui est enceinte et lors d'un mariage libéral, c'est la "rabbine" qui est enceinte...

Massir a dit...

Question:
Qu'est-ce qui encouragerait des gens libres, citoyens à part entière d'un pays (France, Israel, ou autre...), à revenir dans un pays raciste, plein de gens intolérants (et là, j'essaye d'être gentille!!!)????

Massir a dit...

Autre chose:

MERCI AZIZ D'EXISTER!!!

Je serais très honorée de faire ta connaissance à ton retour à Tunis.

Antar a dit...

A tonton : Oui la rabbinne est encenite de plus en plus d'ailleurs !! lol

A Massir : Tu sais Le racisme et l'intolerance snt une triste realite de toute societe humaine . Il est vrai par contre que cela est bien plus marque en Tunsiie meme si on se veut ouvert et tolerant et tout le tralala qu'on nous rabache. oui le Tunisien s'est renefreme a une certaine realite qui fait en sorte que la difference est percue comme une intrusion une invasion et non plus comme une source d'enrichissement.

par contre je crois vraiement que la generation qui m'a suivie celle des annees d'internet et de la liberalisation du moins de quelques moeurs permettra aux Tunisiens de s'ouvrir vraiment au monde qui nous entoure.

D'ailleurs nous n'avons plus le choix. economiquenet l'objectif est clair ; inetgrer l'economie tunisenne et donc la tunisie a l'economie mondiale de marche globale .

PS : merci pour les compliments ca me touche . On pourra se faire une bonne bouffe tous ensemble inchallah !

sami a dit...

ahh j'adore ce blog
Pour résumer tout en étant succint comme dirait mon ami bérégovoy allah yar7mou....
100% avec tonton , wlidha, si les juifs veulent retourner, ils sont la bienvenu, la tunisie et les tunisiens ont pas mal fais de l'oeil à leurs cousins, notament pour réinvestir du cash dans leur mére patrie.
T'en fais pas aziz, s'ils aiment vraiment la Tunisie ils reviendront, comme les siciliens qui sont partis à s'installer à New York ca reste des siciliens pardi!!

MALI a dit...

Le privilège de l’âge fait qu’en juin 1967 J’étais à l’école primaire …juive de Sfax. Bien que musulman pratiquant, mon père (allah yarhamou) pensait que me mettre dans cette école juive allait améliorer ma formation. Il me disait : « je te mets chez les juifs car ce sont des gens intelligents et solidaires. Ils vont t’apprendre à te débrouiller dans la vie…en plus ils recrutent les meilleurs professeurs etc. etc. ». Donc à cette époque 95% de mes copains étaient juifs. Et je dois dire que j’étais bien heureux et bien formé dans cette époque. Un seul regret : alors que les cours d’arabe étaient facultatifs pour les juifs (pourtant presque tous y assistaient) les cours d’hébreux m’étaient strictement interdits. Tout cela pour dire qu’il régnait en cette année 1967 une harmonie, une complicité et une union complète entre la communauté juive et musulmane de notre doux pays. Nous étions tous tunisiens et nos familles se fréquentaient. Puis vient le coup de tonnerre de la guerre de juin. En quelques heures les deux communautés se sont séparées. Pour un gamin de l’époque cela a été un séisme. Il faut se rappeler qu’à l’époque la radio tunisienne et égyptienne diffusaient des chants de guerre patriotiques incitant, limite, à la haine, et des communiqués triomphants expliquant qu’Israël allait être rayé de la carte. Il n’y avait pas bien sûr la télé ni hertzienne, ni satellite, ni CNN, ni Al Jazira, ni, ni, etc. Tout le monde avait l’oreille collée au poste radio. Quand l’ampleur du désastre arabe fut connue, un sentiment de colère et de frustration est soudain apparu, et les esprits se chauffant il était inévitable que des manifestations soient apparues ça et là, manifestation anti sionistes donc anti juives puisque 99% des juifs tunisiens de l’époque étaient prosionistes.
Bien que terme pogrom veuille bien dire : « soulèvement violent allant souvent jusqu'au massacre, organisé contre une communauté juive », il me parait exagéré en ce juin 1967 car somme toute, il n’y a pas eu de massacre…rien à voir avec « la nuit de cristal » ! D’ailleurs cette école ferma définitivement ce jour là et je perdis 95 % de mes copains. Voilà un bref rappel de l’histoire contemporaine.
Bien sûr certains lecteurs vont me traiter de tantouze sioniste. Cela me fait branler la gauche et tinter la droite. Ces gens là Monsieur (Brel) ont l’esprit tellement ouvert qu’il finit par tomber dès qu’ils se penchent en avant. Bien A vous. MALI